En raison de son engagement permanent, le régiment doit optimiser sa planification pour y intégrer l’instruction et l’entrainement et ainsi mettre à jour ses qualifications et son niveau opérationnel. Comme tout régiment d’infanterie de Légion, le 3e REI doit prendre le temps d’intégrer la parfaite maitrise des savoir-faire du fantassin, la formation complémentaire qualifiante (FACQ), les recyclages dans le domaine du secourisme, les qualifications individuelles liées aux différentes spécialités, la formation générale élémentaire (FGE), etc… en plus de prodiguer une instruction spécifique aux opérations en jungle ; une condition obligatoire à l’engagement efficace et en sécurité des détachements autonomes en forêt ! Pour ces instructions spécifiques, le régiment s’appuie très largement sur le centre d’entrainement en forêt équatoriale (CEFE).

Installé au cœur de la forêt guyanaise, disposant d’infrastructures d’entrainement uniques en France et d’équipe d’instructeurs hautement qualifiés, le CEFE est pour le 3e REI l’outil essentiel de la préparation opérationnelle spécifique au milieu équatorial. Avec un effectif de 30 personnes, le CEFE a formé près de 2 000 stagiaires en 2019. Ces stagiaires sont issus du 3e REI, des FAG, des services de l’Etat en Guyane (Gendarmerie, Douane, etc.), des unités de l’armée française et des unités étrangères. Disposant d’une large gamme de stages qui de s’étoffe année après année, le CEFE est aussi capable de s’adapter aux besoins de l’unité demandeuse en proposant des formations « à la carte ».

PrepaOps


En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.