Créé en 1987, le CEFE est installé en surplomb de l’Approuague, sur l’emplacement de l’ancienne Compagnie Travaux qui avait mission à partir de 1973 d’ouvrir la Route Nationale 2 entre Cayenne et Régina. Armé par le 3°REI, le CEFE est le Centre d’Aguerrissement Outre-Mer des Forces Armées en Guyane, et reçoit à ce titre mission de former l’ensemble du personnel des FAG, mais aussi au titre de référent des Armées de la vie et du combat en milieu équatorial, les unités françaises et étrangères.

Centre en évolution constante depuis près de 40 ans, le CEFE enrichit année après année son expertise, en particulier au contact des stagiaires et de ses échanges avec les pays d’Amérique du Sud, et adapte en permanence son offre au contexte, aux équipements et aux besoins opérationnels.

Vue aerienne CEFE

 

Les missions

La vocation première du CEFE est de former à la vie en milieu équatorial, de sorte qu’avant d’être engagé en missions ou opérations, les militaires du 3°REI en particulier et des FAG en général, savent durer et travailler en sécurité et autonomie dans ce milieu impénétrable et exigeant. La maîtrise du milieu équatorial est en effet primordiale pour qu’il ne soit pas un obstacle à la manœuvre et au succès de la mission ; la connaissance du milieu doit permettre de durer, de dominer le milieu, de se concentrer sur la tactique pour in fine surclasser l’adversaire : il faut donc former des spécialistes et instruire spécifiquement les cadres au milieu dans lequel ils évoluent. Le stage d’initiation à la vie en forêt équatoriale (SIVFE), le stage survie ou le stage spécialiste de la forêt Équatoriale (SFE) répondent à ce premier objectif.

La seconde vocation du CEFE est d’aguerrir les corps et les esprits, de façon à repousser les limites physiques et humaines, renforcer l’esprit de corps des unités stagiaires, accroître enfin le leadership des chefs militaires. C’est le sens des stages aguerrissement que les stagiaires officiers de l’École Spéciale Militaire de Saint Cyr et de l’École Militaire Interarmes suivent depuis des décennies, ou encore de l’École de Santé Lyon Bron depuis 2019.

La troisième vocation du Centre est de préparer les unités aux engagements opérationnels, présents et avenirs, en zone équatoriale, de faible ou haute intensité, de la mission Titan à la mission Harpie, de l’opération Carbet en Haïti en 2004 à l’opération Irma en 2017 (Humanitarian Assistance and Disaster Relief). Les stages combat et fluvial sont dimensionnés pour préparer spécifiquement les unités à ces différents engagements. Cette préparation passe aussi par la formation des cadres, niveau équipe (SFE), chefs de groupe avec le stage Ocelot, et stage Jaguar enfin pour le niveau chef de section.

2019REI3 067 FRR 033

 

Un outil de rayonnement

Le CEFE porte également une vocation de rayonnement ; régionale tout d’abord, au profit des FAG, avec l’accueil d’unités et de stagiaires provenant de plusieurs ministères et des pays d’Amérique du Sud ; internationale ensuite, en accueillant chaque année des stagiaires ou unités de pays du monde entier ; c’est le sens du stage Jaguar initié en 2005, qui compte aujourd’hui des stagiaires de plusieurs dizaines de nationalités différentes, d’Amérique ou d’Europe. Ce rayonnement sert aussi l’image et les efforts de recrutement de la Légion Étrangère ; les nombreux reportages réalisés au 3°REI et en particulier au CEFE véhiculent l’image d’une Légion pédagogue et experte, rustique et aguerrie, engagée et combattante. L’accueil régulier des équipes sportives, bientôt par exemple dans la perspective des Jeux olympiques 2024, relèvent également de la vocation du CEFE au profit des FAG, de la Légion Étrangère et des Armées françaises.

2019REI3 FRR 130 103

 

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.