Quelques jours seulement après avoir détruit un village d’orpailleurs illégaux, décision a été prise de détruire le site primaire afférent pour interdire durablement son exploitation par les occupants du village.

Ainsi, les 15 et 16 juillet 2020, des légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie et du 1er régiment étranger de génie ont mené ensemble une opération de destruction d’une dizaine de puits et galeries sur un îlot du lac du barrage de Petit-Saut. Celle-ci a nécessité l’utilisation de 330 kg d’explosif.

Si la phase préparatoire est cruciale, la réussite de cette action réside aussi durant la conduite dans la coordination très précise des éléments du génie avec les éléments d’infanterie auxquels ces premiers sont tactiquement détachés. Tandis que les sapeurs sont chargés des destructions à l’explosif, les fantassins sont chargés du bouclage et de la sécurisation de l’îlot à l’aide de pirogues. Le soutien sanitaire fut assuré par le médecin principal Pierre-Antoine, en mission courte durée au 3e REI et provenant du 2e régiment étranger de génie

Ces opérations de destruction de grande ampleur ont pour objectif d’interdire durablement la reprise d’activité des orpailleurs clandestins. Elles sont effectuées sous le contrôle judiciaire de la gendarmerie et mandatées par un arrêté préfectoral.


En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.